1 – le LOFT (69/Lyon 7ème) :

(1 salle, 800 personnes, 1 billetterie, 4 caisses bar, 1 caisse vestiaire, chaînage HARTON avec 3 fontaines, option « contrôle bouteilles », module « fidélité », collaboration débutée en 1997)

« Ce qui nous convient le plus dans la gamme ZAP, c’est le système de cartes de fidélités. Comme les clients réguliers ont toujours sur eux leur porte-monnaie électronique, il nous est beaucoup plus facile de suivre leurs habitudes de consommation. C’est la base de tout notre programme de fidélisation et de marketing direct. A l’aide d’une interface de communication multicanal, nous pouvons facilement mettre en place nos différentes actions (offres, soirées Guest réservées aux « membres, partenariat commerçants…). »

Thierry, gérant.

2 – le PAPAGAYO (83/Saint-Tropez) :

(1 salle, 500 personnes, 1 caisse billetterie, 1 vestiaire, 3 caisses bar reliées à 3 rampes de doseurs, chaînage HARTON avec 3 fontaines, option  « contrôle bouteilles », module « fidélité », collaboration débutée en 2008)

« Je n’avais pas le droit de me tromper du fait de notre activité saisonnière et l’exigence de nos clients. J’ai trouvé chez ZAP une équipe disponible et réactive. Nous nous retrouvons en début et fin de saison pour la révision de l’installation puis la clôture des bilans. La complémentarité des modules a largement fait la différence. C’est le seul système qui nous permettait de lier l’ensemble des points de vente (billetterie et bars) avec les modes de distribution (rampes et fontaines HARTON). »

Fabienne, gérante.

3 – le CLUB 79 (75/Paris 8ème) :

(1 salle/2étages, 1 000 personnes, 1 billetterie, 3 caisses bar, 1 caisse vestiaire, 8 rampes de doseurs, option « contrôle bouteilles », module « fidélité », collaboration débutée en 2002, ouverte tous les après-midi & nuits).

« Le club est ouvert tous les après-midi (14h/19h) et tous les soirs (21h/6h) et il est difficile d’être partout tout le temps !! Avec le recul, nous pouvons attester que le matériel ZAP est vraiment pratique et fiable. Nous apprécions encore aujourd’hui le fait qu’il est su s’adapter pour répondre aux évolutions de la législation (billetterie, TVA…) sans pour autant devoir remplacer toutes les caisses. »

Pascale, gérante.

4 – le SCHIVA (Guadeloupe) :

(1 salle, 1 500 personnes, 1 billetterie, 2 caisses bar reliées à 3 rampes, option « contrôle bouteilles », collaboration initiée en 2006)

« Amorti en moins d’un an. L’équipe technique est vraiment compétente. Les formalités de dédouanement se sont déroulées sans encombres et m’a formation a été renforcée afin que je puisse gérer seul mon système. En cas de souci, j’ai toujours eu quelqu’un au bout du fil la nuit pour m’aiguiller et c’est plus qu’appréciable lorsque vous avez du monde devant votre porte ! Ne changez rien… »

Eddy, gérant.

5 – l’ALEGRA (51/Châlons-en-Champagne) :

(5/6 salles sur 2 étages, 4000 personnes, 5 billetteries, 3 vestiaires, 1 snack, 1 boutique, 11 caisses bar, chaînage HARTON avec 11tourelles et 2 rampes de doseurs, option « contrôle bouteilles », module « fidélité » avec 2 postes)

« Sans contrôle, il aurait été difficile d’envisager la viabilité de mon établissement. La centralisation du système a vraiment été un plus, il me permet d’intervenir sur les 21 terminaux en quelques clics pour ajouter un produit sur le clavier, modifié un prix ou tout simplement clôturé mes sessions de caisse. Le chaînage avec des tourelles HARTON et l’ajout des caisses vestiaire au parc centralisé sont des évolutions que j’ai beaucoup appréciées. Même si l’outil est puissant, il est très simple d’utilisation autant pour moi que pour mes salariés. »

Thierry, gérant.

6 – l’ALIBI (69/Lyon) :

(1 salle, 200 personnes, 1 billetterie, 1 caisse bar, 1 rampe de doseurs, équipée en 1997 et ouverte tous les jours).

« Il est vrai qu’il y a plus de 15 ans maintenant, l’idée de travailler avec un ordinateur m’avait beaucoup effrayé. A cette époque, la pratique n’était pas autant répandue. Ceci dit, je travaillais « à l’ancienne » et cela me posait de sérieuses contraintes car ouvert tous les jours… même dans le cas d’un 200 places ! C’était une question de confiance et je ne suis pas déçu de la leur avoir accordée lorsque je vois à quel point le système a su évoluer au fil des années. »

Michel, gérant.

7 – le KRYSTAL (13/Moulès) :

(2 salles, 2 000 personnes, 1 billetterie, 1 snack, 6 caisses bar reliées à 6 rampes, équipée en 2001)

«  Notre discothèque fait le plein en deux heures, et selon la taille de la file d’attente extérieure, les clients peuvent aussitôt faire le choix de se diriger vers un établissement concurrent. La billetterie ZAP nous a apporté satisfaction par sa rapidité et sa maniabilité… là où certaines entreprises proposent des solutions presque comparables (et pas toujours conformes à la législation). Puis dernièrement, ce sont les outils de gestion qui m’ont séduit : le comparateurs (NDLR : par rapport à la moyenne nationale) et les outils reporting permettent de nuancer les décisions à prendre. L’interface de ventilation des T.V.A. nous fait économiser environ deux week-ends de C.A… soit une nouvelle façon d’amortir le système. »

Thierry, gérant.

8 – l’ESMERALDA (31/Toulouse) :

(2 salles, 2 000 personnes, 2 billetteries, ,9 caisses bar reliées à 9 rampes, option « contrôle bouteilles », module « fidélité » ; équipée en 2003)

« Il m’était compliqué de pouvoir tout encadrer au niveau des bars et rester auprès de ma clientèle. Une fois le matériel installé, j’ai directement vu la différence. La mise en place de ces solutions de contrôle ZAP(utilisation tickets d’entrée et rampes de doseurs), nous a permis une économie de 15% sur les achats et une hausse de 1€ sur le panier moyen (Merci !). De plus, le courant est très bien passé avec l’équipe ; travailler avec des professionnels qui font principalement de la nuit est plus qu’appréciable, ils connaissent aussi bien nos problématiques et le conseil est important ! »

René, directeur.